5 Porteur de projet solidaire anti gaspi : Excellents Excedents vous guide

Selon le baromètre IPSOS-Secours Populaire, le nombre de français qui vivent des situations de précarité dans leur vie quotidienne a augmenté sensiblement en 2021. L’inflation récente aggrave un peu plus la situation. 30% ont du mal à se procurer une alimentation saine pour consommer 3 repas par jour, 32% ont des difficultés à consommer des fruits et légumes frais chaque jour, 20% sautent parfois des repas pour des raisons financières.

L’aide alimentaire a connu une forte hausse en 2020, à la fois en volume distribués (+10,6% en 2020 par rapport à 2019) et en nombre d’inscriptions (+7%).

Pour satisfaire ces besoins croissants avec des moyens qui ne suivent pas toujours, et du fait d’incitations légales (loi Garot 2016 pour la distribution, loi EGAlim 2018 pour la restauration collective et les industries agro-alimentaires), les associations se tournent de plus en plus vers des solutions de récupération des invendus.

Pour accompagner ce mouvement et le sécuriser autant que possible, les autorités ont adopté un certain nombre de textes encadrant les conditions sanitaires du don alimentaire.

Dans ce contexte – besoins croissants, moyens contraints, obligations réglementaires, les acteurs de la lutte contre la précarité et de l’aide alimentaire sont soumis à des contraintes importantes et ont parfois des difficultés à réunir l’ensemble des moyens d’action attendus : humains, financiers, logistique et équipements.

D’autant plus que les obligations légales ne sont pas allées sans effets pervers. Ainsi certains opérateurs économiques qui se débarrassent à bon compte de stocks mélangeant denrées consommables et déchets alimentaires (alors que l’ordonnance N° 2019-1069 du 21 octobre 2019 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire stipule bien que ces personnes (morales) s’assurent de la qualité du don lors de la cession).

Vous souhaitez vous engager pour lutter contre le gaspillage en restauration collective ? Vous mettez en place une organisation pour valoriser les excédents de la restauration collective ? Vous comptez aider les associations à répondre aux mieux aux besoins de plus en plus importants en aide alimentaire tout en garantissant la sécurité alimentaire des bénéficiaires ? Vous souhaitez contribuer à l’optimisation de la collecte des dons sur un territoire ?

Nous sommes spécialistes de la logistique de l’aide alimentaire et depuis 6 ans, nous mettons cette expertise au service de la lutte contre le gaspillage alimentaire et de la solidarité alimentaire en proposant des plateaux repas et paniers repas issus d’excédents de la restauration collective. Et ceci, en optimisant les schémas logistiques, en garantissant la traçabilité de l’ensemble des composantes des repas du donateur au convive final ainsi que la sécurité sanitaire associées à la chaine de valorisation.

Nous pouvons vous faire profiter de notre expérience et vous accompagner en vous formant à nos méthodologies et en partageant les outils que nous avons développés.

CONTACTEZ-NOUS